Voyages et démence

D’ici 2050, environ 153 millions de personnes dans le monde seront atteintes de démence. Elles sont 55 millions aujourd’hui.

Les voyages peuvent être bénéfiques à ces personnes : stimulation cognitive et sensorielle, anticipation et planification, exercice physique, socialisation, création de souvenirs.

Peu de destinations tiennent compte des besoins spécifiques des personnes atteintes de démence, mais cette situation évolue lentement en Australie, au Royaume-Uni, au Canada ou aux Etats-Unis : organisation de « cafés de la mémoire », de visites guidées spécifiques, de cours de médiation dans les musées (par exemple au MoMA), d’ateliers d’art, création de sentiers sensoriels, publication de guides pour aider les entreprises touristiques à adapter leur offre.

Vous pouvez retrouver ici l’article complet (en anglais).